31 mars 2008

Le silence, d'Eugénio de Andrade

LE SILENCE Quand la tendresse paraît déjà fatiguée de son office, et que le sommeil, la plus précaire des barques, tarde encore, quand tes yeux jaillissent bleus et recherchent dans les miens une navigation sûre, c’est que je te parle des mots désemparés et déserts, par le silence fascinés. Eugénio de Andrade
Posté par rolandbussone à 22:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

13 mars 2008

Véronique Sanson sincère et touchante

Récemment Véronique Sanson nous a confié à la télévision un autoportrait sincère et touchant. Les paroles de ses chansons autobiographiques ne peuvent me laisser indifférent Ma révérence  Quand j'n'aurai plus le tempsDe trouver tout l'temps du courageQuand j'aurai mis vingt ansA voir que tout était mirageJe tire ma révérenceMa révérenceQuand mon fils sera grandQu'il n'aura plus besoin de moiQuand les gens qui m'aimaientSeront emportés loin de moiJe leur tire ma révérenceMa révérenceEt ma vie,... [Lire la suite]
Posté par rolandbussone à 19:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
09 mars 2008

Le paradis blanc (Véronique Sanson)

Il y a tant de vagues et de fuméeQu'on arrive plus à distinguerLe blanc du noirEt l'énergie du désespoirLe téléphone pourra sonnerIl n'y aura plus d'abonnéEt plus d'idéeQue le silence pour respirerRecommencer là où le monde a commencéJe m'en irai dormir dans le paradis blancOù les nuits sont si longues qu'on en oublie le tempsTout seul avec le ventComme dans mes rêves d'enfantJe m'en irai courir dans le paradis blancLoin des regards de haineEt des combats de sangRetrouver les baleinesParler aux poissons d'argentComme, comme,... [Lire la suite]
Posté par rolandbussone à 23:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
07 février 2008

L'autre comme moi, José Saramago

[Il] plutôt enclin par nature à la mélancolie, à avoir une conscience exacerbée du caractère éohémère de la vie, à souffrir d'une perplexité incurable devant l'authentique labyrinthe crétois que sont les relations humaines. Points, pp 223-224
Posté par rolandbussone à 23:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
07 février 2008

Fernando Pessoa, le Livre de l'Intranquillité

L'ennui... C'est peut-être, au fond, l'insatisfaction de notre âme intime, à laquelle nous n'avons pas donné de croyance, l'affliction de l'enfant triste que nous sommes, intimement, et à qui nous n'avons pas acheté son jouet divin. [...] Ce n'est pas un malaise physique mais un malaise de l'âme, si grand qu'il pénètre les pores du corps tout entier et l'inonde à son tour. [...] Quelle angoisse de n'être pas un autre!
Posté par rolandbussone à 23:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
23 octobre 2007

Villa Amalia, Pascal Quignard

Etrange état où le corps s'éloigne légèrement de lui-même. Où tout s'assèche dans le monde interne. Où la lucidité ou du moins le vide commence à se mouvoir dans l'espace du crâne. Où, si la souffrance persiste, elle fait moins souffrir. Où au moins la souffrance fait souffrir d'un peu plus loin qu'à partir du corps lui-même. Car la vie entre les femmes et les hommes est un orage perpétuel. L'air entre leurs visage est plus intense - plus hostile, plus fulgurant - qu'entre les arbres ou les pierres. Parfois, de rares fois, de... [Lire la suite]
Posté par rolandbussone à 19:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

14 octobre 2007

Sam Shepard, A mi-chemin, 10/18

"Il peut se voir de loin maintenant. De très haut, comme s'il était le faucon qui tournoie : un petit homme dans le vide... Il est si loin de lui-même qu'il ne peut plus entendre sa respiration. Ni son coeur."
Posté par rolandbussone à 23:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
14 octobre 2007

Sam Shepard, A mi-chemin, 10/18

"Il est en plein coeur d'un acte qu'il s'était seulement imaginé accomplir. Maintenant, c'est un petit enfant apeuré qui a pris la place de l'homme fait."
Posté par rolandbussone à 23:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
14 octobre 2007

Sam Shepard, A mi-chemin, 10/18

"Il voudrait éprouver quelque chose, n'importe quoi."
Posté par rolandbussone à 23:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
14 octobre 2007

Sam Shepard, A mi-chemin, 10/18

"Le silence total où le vieil homme semblait s'enfoncer de plus en plus en lui-même."
Posté par rolandbussone à 23:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :