fullsizeoutput_33f1

 

Heidelberg (en allemand [ˈhaɪdəlbɛʁk]  est une ville située sur les deux rives du Neckar, dans le Land de Bade-Wurtemberg au sud-ouest de l'Allemagne. Elle fait partie de la région densément peuplée de l'aire urbaine Rhin-Neckar. Avec ses 150 000 habitants au 31 décembre 2012, l'ancienne capitale du palatinat du Rhin est la cinquième ville du Land par la population, après StuttgartMannheimKarlsruhe et Fribourg-en-Brisgau.

La ville est une destination touristique, connue pour son château et comme haut-lieu du romantisme qui a inspiré de nombreux poètes. C'est aussi une ville universitaire ; l'université de Heidelberg, fondée en 1386, compte en 2010 environ 28 000 étudiants dont 18,5 % d'étudiants étrangers.

Heidelberg a été l'un des foyers de la réforme protestante et a accueilli Martin Luther en 1518. Cette ville a aussi donné son nom à l'Homo heidelbergensis, ancêtre de l'homme de Néandertal, découvert en 1907 dans la région. En outre, l'armée de terre des États-Unis est implantée à Heidelberg dans une base militaire depuis 1951.

 

fullsizeoutput_33e6

 

On raconte qu'il y a très très longtemps, une sculpture en forme de singe existait sur le pont principal de la ville, et que celle-ci accueillait donc tous les visiteurs quand ils rentraient dans la ville. Un écrit retrouvé du XVe siècle mentionne également la présence de ce singe.
C'est en 1979, suite à un concours lancé par la ville, que le sculpteur Gernot Rumpf, recréa une sculpture de bronze en forme de singe. Il ajoute un disque, qui représente un miroir, dans les mains du singe, où le visage du visiteur est censé se refléter. Juste à coté de lui, une petite souris est posée sur un parchemin, où il est écrit (traduction simplifiée) :
"Que fais-tu ici bouche-bée ?
N'as tu jamais vu de vieux singe à Heidelberg
Regarde toi là-dedans et là
Tu y trouveras peut-être un des miens."
Un peu d'Histoire -Heidelberg pour les Français

fullsizeoutput_33e8

fullsizeoutput_33ed

 

 

C'est - je dois le dire - la seule ville où j'ai vu dans une vitrine un manequin - d'ailleurs peu vêtu faisant de la publicité pour une cuvette de w.c.

fullsizeoutput_33ef

fullsizeoutput_33f0

 

Le château domine la ville 

P1130595

 

Le château de Heidelberg (Heidelberger Schloss en allemand) est un château situé sur un coteau surplombant la ville de Heidelberg dans le Bade-Wurtemberg dans le Sud-Ouest de l'Allemagne. Sa construction date du xiiie siècle. Sa façade principale est orientée vers le nord. Inséré entre deux collines, il contrôlait la vallée du Neckar, au centre de laquelle s'est construite la ville de Heidelberg.

 

Édifié entre 1294 et 1303, le château fut la résidence des électeurs palatins.

Pendant la guerre Bade-Palatinat de 1461 à 1463, l'électeur palatin Frédéric Ier fait conduire ses prisonniers en son château de Heidelberg et les met aux fers jusqu'au règlement de leur rançon.

Le 27 mai 1652 y naquit Élisabeth-Charlotte de Bavière, fille de l'électeur Charles-Louis.

La princesse fut mariée à Philippe d'Orléans, frère du roi Louis XIV de France et fut la mère du Régent et de la duchesse-régente de Lorraine et de Bar. Elle laissa une importante correspondance destinée notamment à sa tante, l'électrice de Hanovre et à sa fille, la duchesse de Lorraine où elle condamne ou se moque des mœurs de la cour, des intrigues de l'entourage de son mari et des violences commises dans son pays natal par les troupes Françaises.

Le Palatinat fut mis à sac et le château fut bombardé deux fois par les forces françaises du général Mélac au cours de la guerre de la Ligue d'Augsbourg, en 1689 et 1693. Il ne fut ensuite jamais complètement reconstruit, les électeurs préférant leur résidence de Mannheim...

Ses ruines devinrent au xixe siècle l'emblème du romantisme et les dernières restaurations furent largement l'œuvre d'un aristocrate français émigré, Charles de Graimberg, qui persuada au début du xixe siècle le grand-duc Léopold Ierde Bade à qui avaient échu les districts ouest du Palatinat de faire réparer une partie des corps de bâtiment.

 

 

 

fullsizeoutput_33f4

 

fullsizeoutput_33f5

 

 

Un beau quartier s'étend sur l'autre rive, aux suberbes demeures très résidentielles.

 

fullsizeoutput_33f6

 

La tour dite rompue (en allemand : Gesprengter TurmKrautturm ou Pulverturm) se trouve au sud du château.

Elle est ainsi nommée parce qu'elle est, à proprement parler, brisée en deux morceaux. Le sac du Palatinat, décrété par Louvois et Louis XIV pour empêcher tout retournement des pays rhénans contre la France, a durement affecté Heidelberg. Il n'y a pas eu de combat autour du château de Heidelberg : les sapeurs de l'armée de Louis XIV ont posé des charges explosives en des endroits bien choisis de la tour et les ont ensuite toutes fait exploser en même temps, ce qui a coupé en deux l'énorme tour. On trouve encore aujourd'hui un pan du mur (mesurant environ 10 x 10 m, épais d'environ 6 m) tombé au pied de la tour.

 

Textes : Wikipedia

 

 

 

P1130606

 

 

 

fullsizeoutput_33fa

 

 

fullsizeoutput_33fb

 

 

fullsizeoutput_33fc

 

 

fullsizeoutput_33fe

*