Chaque fois que vous portez attention a un élément naturel parvenu à l'existence sans intervention humaine, vous vous délivrez de la pensée conceptuelle et participez, dans une certaine mesure, au lien avec l'Etre ou existe encore tout ce qui est naturel.

Pour porter attention à une pierre, un arbre ou un animal, il ne s'agit pas de penser, mais de le percevoir, de l'entretenir dans votre conscience.

Une part de son essence vous parvient alors. Lorsque vous sentez le calme de cet Etre, ce calme émerge en vous. Vous le sentez reposer dans l'Etre - uni à sa nature et à son espace. En prenant conscience de cela, vous arrivez, vous aussi, à un espace de repos au fond de vous.

 

*