Tu te lèves, il est tôt le matin parce que tu dois partir au travail avant l'heure des embouteillages, il fait encore nuit mais tu n'allumes pas la lumières parce que fais cela tous les jours et que tu ne veux pas réveiller la personne avec qui tu vis, tu connais bien la maison, tu marches dans la couloir et tu te diriges vers la salle de bains, tu ne sauras jamais pourquoi il te manque quelques pas avant de pivoter, ton pied s'avance et se pose dans le vide de l'escalier, un grand bruit et tu es mort au bas marches, du sang sort de tes narines. Game over.  Cela a duré quelques minutes. Fin de la vie de la personne qui t'a accompagné loin de chez elle aussi, et qui s'y trouve seule maintenant à devoir affronter cette horreur, loin des siens, dans une langue et un pays qui lui sont à jamais étranger désormais. Fin de l'histoire.

Tu étais plein de vie.

 

fullsizeoutput_343a