Je suis allongé sur le sol, regardant la voûte céleste. Et pour la première fois, je réalise qu'aucun obstacle opaque, aucun obstacle matériel, aucun objet ne me sépare de l'infini du ciel ni des myriades de corps célestes qui se déploient sous moa vue.

Sensation de vertige à l'idée que, l'attraction terrestre disparaissant, tout - dont moi - ce qui est posé sur la Terre partirait aussitôt à la dérive dans l'infini, sans que quoi que ce soit puisse y faire obstacle.

 

Unknown